Comment dire ?… ou pas

Chers amis,

Alors que nous vivons depuis des mois une intense période de communication entre dirigeants, scientifiques, experts de tous ordres et citoyens ; alors que nous savons tous depuis bien longtemps que la communication est un élément indispensable au bon (ou moins bon) fonctionnement des sociétés, je me suis souvenu d’un petit texte trouvé dans un polar asiatique très drôle et atypique (conseil de lecture en passant), que je vous livre ci-dessous…

 « Dans des temps reculés vivait un homme du nom de Tang Sheng. Il se considérait lui-même comme un homme très sage. Il avait entendu dire que le savant Zhu Gumin possédait de grands pouvoirs avec les mots.

Il invita Zhu Gumin chez lui et lui parla ainsi :

– On m’a dit que vous saviez utiliser les mots avec talent. Il paraît que vous pouvez même faire sortir les gens de chez eux seulement par la ruse. Mais je crois que vous ne réussirez jamais à me faire sortir de chez moi.

Et Zhu Gumin lui répondit :

– C’est l’hiver. Il fait très froid dehors. Je préfèrerais utiliser mes pouvoirs pour faire entrer quelqu’un dans une maison. Il me suffirait de décrire la chaleur et le confort de la maison avec un telle force de persuasion que la personne ne pourrait y résister ; elle se sentirait obligée d’entrer, même si elle voulait rester dehors.

– Essayons, proposa Tang Sheng. Il sortit dans le jardin glacé. À présent, utilisez vos mots pour m’attirer à l’intérieur.

Mais Zhu Gumin ne dit rien.

Tang Sheng lui demanda encore d’utiliser son pouvoir des mots.

Zhu Gumin ne dit toujours rien. »

Maitredefengshuiperd

La surprise du premier jour…

Premier jour du deuxième confinement.

Ce matin, durant une petite promenade purement hygiénique sous un beau soleil d’automne, je passe devant une cave et je m’aperçois – quelque peu étonné – qu’elle est ouverte. J’entre…

Alors que le propriétaire me vante un cépage espagnol désormais cultivé dans le Languedoc, et qui irait à ravir avec mon tartare de saumon, je le questionne :

– Vous n’êtes pas fermé ?

– Non, me répond-t-il, nous sommes un commerce d’alimentation.

– Mais quels aliments vendez-vous ? lui demandé-je tout en constatant l’absence du moindre saucisson, de la moindre terrine, du moindre bout de fromage.

Il me regarde, les yeux ronds ; puis, après deux secondes de stupéfaction, me répond :

– Ben… du vin !…

Et je me dis que décidément, la France est un beau pays.

Verres à Vin Blanc ( Lot de 6) • Sables et Reflets Boutique Verre Cuisine  Décoration

Bon, alors, on fait quoi ?

Chers amis,

Il ne nous aura pas échappé que nous vivons une séquence quelque peu inconfortable. Je passerai sur les inquiétudes générées par la propagation de la maladie, les remises en question politiques, économiques, écologiques et sociétales formulées par divers acteurs ou encore les interrogations profondes conjointement soulevées par l’isolement (et/ou le désœuvrement) et la singularité de la situation. Aujourd’hui, je ferai dans le pratique, le fonctionnel, l’efficace : la préparation de « l’après ».

Mon message de début d’année était titré « Année 20, année folle ». D’une certaine manière, je ne croyais pas si bien dire… Cependant, si on retourne y jeter un coup d’œil, dès le visuel d’ouverture, on s’aperçoit qu’il y a quelque chose de louche : un homme et une femme assez peu vêtus, assis au bord de l’eau et tellement proches l’un de l’autre que certaines parties de leurs corps se… touchent !

Eh oui, c’était un autre temps… Et puis, un peu plus loin dans ce texte, après vous avoir fait part de ma probable naïveté, je m’abandonne à l’idée que l’espèce humaine s’est toujours sortie de moments critiques, et je nous souhaite une année de création et d’innovation… Tiens, tiens… Sortir de moments critiques ? Création, innovation ?

Bon. Le moment est critique et il faut s’en sortir, c’est indéniable. Pour cela, chacun à son niveau, nous essayons de faire preuve de « résilience » (un mot tellement à la mode qu’il risque de bientôt passer à la trappe). Il se trouve que depuis 7 ans, je fais partie d’un groupe dont l’objectif principal est d’aider ses membres à développer leurs affaires. Si la finalité est pour le moins pragmatique et dénuée de toute hypocrisie, les valeurs sont humanistes et bienveillantes.

Alors que nous nous réunissions chaque jeudi dans une brasserie, la crise venue, nous avons décidé, non pas de laisser tomber, mais au contraire de réagir. Désormais, nos réunions se déroulent en ligne, et vous êtes invités. Une minute pour en savoir plus :

https://youtu.be/QoqHkbdVer0

 

Espace de mise en relation entre personnes qui souhaitent développer leur activité, construire des partenariats ou découvrir des compétences, « Flash Info » d’experts sur des sujets d’actualité brûlante, voilà ce que nous vous proposons (gratuitement, cela va sans dire) tous les jeudis matin dès 7h. Alors, si ça vous tente, n’hésitez-pas !

Pour vous inscrire, rendez-vous sur le site du groupe.

Ou plus simple : contactez-moi !