Bilan contrasté

J’aime les graffiti, et notamment parce qu’ils nous parlent de l’état moral de la société. Alors, inutile de vous préciser que lorsque j’ai vu celui-ci, je me suis dit que le moral en question n’était pas au top et je me suis fait un peu de souci.

Et puis quelques pas plus tard, j’ai croisé celui-là…

Et après avoir pensé que la situation était finalement plus contrastée, j’ai poursuivi mon chemin en sifflotant.