Êtes-vous du bon, ou du mauvais côté ?

Commentaires fermés sur Êtes-vous du bon, ou du mauvais côté ?

En achetant telle marque, en conduisant telle voiture, en portant telles chaussures, on envoie des messages. Une communication personnelle sur laquelle on a une emprise. Mais il nous arrive d’envoyer des messages non contrôlés, révélateurs d’une faille ou d’une fragilité. Un exemple… Quand j’étais petit, j’étais mauvais en orthographe. Puis, un jour, le déclic : je suis devenu bon. Et, j’en ai conçu une certaine fierté. Avez-vous remarqué que les gens qui maîtrisent l’orthographe en sont fiers alors que les autres se sentent gênés, comme exclus ou handicapés ? Et alors, me direz-vous ?

L’orthographe française est d’une grande complexité, et les personnes qui ont du mal à la manipuler sont souvent rapidement stigmatisés. Pourtant, l’orthographe n’est pas l’expression de la qualité d’une pensée, ou même du niveau de connaissance de la langue française ; l’orthographe est un simple outil. Et si c’était un mauvais outil ? Dans la courte intervention qui suit, on apprendra entre autres qu’il existe en français 12 façons d’écrire le son « s » et 3 façons de prononcer la lettre « s » ? Est-ce bien raisonnable ? On comprendra également d’où vient cette étrange règle d’accord du participe passé avec l’auxiliaire « avoir ». C’est étonnant, rigolo et en fait pas scientifique du tout.

Posez-vous et prenez quelques minutes pour regarder cette courte démonstration lors d’un événement TEDx, courte démonstration qui met en lumière partis pris et aberrations. Je vous assure, ça vaut le coup ; et en plus, c’est drôle !

Si vous n’avez finalement pas regardé, lisez seulement cette phrase : « L’orthographe servira à distinguer les gens de lettres des ignorants et des simples femmes. » Ne me jugez pas, ne m’envoyez pas de messages incendiaires : cette phrase n’est pas de moi, elle figure dans les cahiers préparatoires du tout premier dictionnaire de l’Académie française.

Psssttt !!!… Ça vous dit de jeter un œil sur mon portfolio ?

Sublime !

Et hop ! Une petite citation du grand Friedrich Nietzsche. Phrase magnifique.

« Il faut beaucoup de chaos en soi pour mettre au monde une étoile qui danse. »